72 heures après les échauffourées de Kilibo, la vie reprend son cours normal, les blessés hors de danger.

La vie reprend petitement quelques jours après les échauffourées entre les populations de Kilibo (commune de Ouèssè, département des Collines) et des forces de l’ordre.  72 Heures après, la circulation est rétablie, les militaires sont sur les lieux, les populations méfiantes vaquent aux occupations pendant que les autorités locales et traditionnelles appellent au calme et à culture de la paix. Ces affrontements avaient fait des blessés et même de Morts. « Kilibo, 72 h après », un reportage de Sanni KORA BAGUIRI qui s’est rendu à Kilibo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *