ENQUÊTE: Morosité économique à Parakou, plusieurs véhicules abandonnés au garage par les propriétaires

Par Sanni Kora Baguiri

Pour faire face aux difficultés financières courantes, des propriétaires de véhicules passent à la moto. Plusieurs abandonnent carrément leurs véhicules au garage, dans l’impossibilité de payer les frais de réparation. 

Ce matin, au garage “Grâce à Dieu” au quartier Gbira de Parakou, 51 véhicules de toutes les marques sont couverts de poussière. Visiblement, leur propriétaire ne les ont pas revus depuis des mois. En fait, trente propriétaires de ces véhicules ne sont plus jamais revenus les chercher. Les véhicules sont abandonnés parce que leurs propriétaires ne sont pas en mesure de payer les frais de réparation. « Les voitures que vous voyez là c’est ça. Les propriétaires demandent de vérifier la panne, de démonter mais ne reviennent plus dans le garage. Il y a problème d’argent. Actuellement on n’a même plus de place ici » explique le Chef du garage MOUSSA Rachid. « On finit par liquider les voitures aux acheteurs de ferrailles » ajoute-t-il. 

Les plus chanceux tentent de revendre leur véhicule avec diverses fortunes. 

Mohamed IDRISS a revendu son véhicule qui lui avait coûté 10 millions et demi pour acheter une moto pour faire face à la baisse de son pouvoir d’achat. 

« J’ai vendu ma voiture pour acheter une moto car le temps sont dures, la vie est devenue plus chère » confie-t-il. 

Les parcs de vente de véhicules à Parakou manquent d’espace. 

Le nombre de véhicule en vente est croissant à Parakou. Mais les acheteurs ne foisonnent pas. Beaucoup demandent les prix mais ne reviennent plus pour acheter.  Seydou CHABI SIkA Tidjani, vendeur de véhicule d’occasion raconte “Autrefois par semaine je livrais au-moins 3 à 4 voitures, mais actuellement l’argent ne circule plus dans le pays. Il faut attendre deux semaines pour vendre une voiture”.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :