Fermeture de Frontière Bénino-Nigériane: Mécontentement de certains conducteurs de Véhicules

Le Nigéria a interdit l’entrée et la sortie de certains produits sur son territoire depuis quelques jours. Il s’agit des denrées alimentaires comme le riz et les produits pétroliers Amadou Ismaël commerçant nous parle des conséquences. Quelques conducteurs de camion gros porteur assis sous les arbres au quartier Baka attendant le déchargement de leurs marchandises expriment leurs mécontentements

 

Chauffeur 1

« Depuis qu’ils ont bloqué la frontière les activités ne marchent plus comme avant il y avait les camions qui venaient charger les marchandises ici pour aller à Dikidirou dans la commune de Pèrèrè ou Kabo, dans la commune de Tchaourou. Depuis trois jours maintenant on ne fait qu’envoyer nos marchandises dans les magasins pour y stocker or avant ce n’était pas le cas on envoyait ça aux frontières. Il y avait assez du monde c’était comme un marché. Les vendeuses qui vendaient ici étaient au nombres de cinq ou six voilà maintenant il n’y a que deux. » 

 

Chauffeur 2

« On est aujourd’hui il y a trois jours on ne comprend rien avant si on venait on décharge même jour ou deux jours après on décharge et on part mais cette fois ci on ne comprend même pas pourquoi tout arrive comme ça. On pose la question au propriétaires des marchandises. Ils nous disent qu’ils ne comprennent pas aussi pourquoi la frontière a été fermée. Ils nous disent que ces marchandises que nous avons chargées maintenant qu’on va les ramener en ville dans les magasins et partir voilà que les magasins sont déjà remplis et à l’heure où nous sommes ici. Nous ne savons plus quoi faire raison laquelle nous sommes soucieux ici. Avant si on arrivait déjà il y avait des petites camionnettes qui venaient pour faire rapprochement tout est bloqué maintenant »

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :