J’ai souffert en prison dixit Thibault OGOU après sa libération.

63 détenus ont retrouvé leur liberté après plusieurs mois dans les maisons cacerales du Bénin. Ils sont de présumés auteurs de troubles à l’ordre public lors des élections législatives du 28 Avril 2019.

Par Sanni KORA BAGUIRI.

Thibault OGOU est l’un des détenus libérés suite à la promulgation de la loi d’amnistie par le Chef de l’État. Après plus de 08 mois à la prison civile de Cotonou, il a recouvré sa liberté. Pour lui son séjour carcéral à été un calvaire dès son les premières heures de son admission.  » j’ai été interdit de visite et on m’a inséré dans le bâtiment E ; un bâtiment craint. Dans cette maison d’arrêt,  » je n’ai gardé que de mauvais souvenirs  » a-t-il ajouté. A la question de savoir si son combat s’arrête après sa libération, le natif de Bantè dans le département des collines, répond par un sourire avant d’ajouter que c’est une conviction personne. Thibault OGOU fait parti des 63 personnes bénéficiaires de la loi d’amnistie.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :