Morgue de Parakou, cadavres en putréfaction

Depuis plusieurs semaines, la morgue du Centre Hospitalier Universitaire Départemental de Parakou est en panne. Les corps mal frigorifiés répandent leur odeur sur plus de 2 kilomètres à la ronde. Les populations riveraines suffoquent. L’odeur est si persistante que les habitants d’une partie du quartier Banikani mitoyen à la morgue sont obligés de déménager pour fuir les odeurs. Les autorité du CHUD, à en croire Radio ARZEKE FM, n’ont pas souhaité se prononcer sur le sujet. Mais de sources crédibles, c’est le système de froid de la morgue qui est en panne. La pièce défaillante n’est pas à portée de mains. Le CHUD de Parakou endetté de plusieurs milliards de francs CFA peine à faire face à de sérieuses difficultés qui affectent la qualité de la prestation. Ce centre, censé être un centre de santé de référence et un centre universitaire n’est qu’un pis allé pour les populations qui se plaignent chaque jour sur les antennes des radios. Le centre ne survit que grâce aux dons d’hommes politiques et de la ville d’Orléans en France, partenaire de la ville de Parakou. Selon un micro trottoir diffusé sur les antennes de Deeman Radio, plusieurs habitants de Parakou préfèrent se faire soigner dans les cliniques privées quand ils en ont les moyens. Près d’une vingtaine de corps attendent une décision du procureur depuis plusieurs années pour être inhumés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :