Parakou: les marchés à béliers dans l’insalubrité

Les places des marchés à béliers dans le cadre de la fête de Tabaski végètent dans l’insalubrité totale quelques jours après la fête. C’est le cas du marché à béliers de Okédama dans le 1er arrondissement de Parakou. Les populations riveraines se plaignent de l’odeur nauséabonde que dégage ce site de vente de mouton. Reportage Sophie Adélaïde BONI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *