Réouverture du parking gros porteur de Parakou

Les camions gros porteurs ne devraient plus stationner anarchiquement dans la ville de Parakou. Le parking gros porteur est à nouveau ouvert après avoir été fermé quelques mois pour cause de réformes. Les discussions entre la Mairie de Parakou et les transporteurs avaient pris du temps pour qu’un consensus soit finalement trouvé. Seuls les camions chargés devront payer la somme de 2000 FCFA (moins de 4 euros) en transitant par le parking à l’aller comme au retour. La Mairie de Parakou reprend la gestion du Parking en vue de mieux suivre l’application des mesures arrêtées de commun accord avec les transporteurs. Les autorités de la mairie promettent d’ailleurs d’améliorer le confort au sein du parking avec la construction de nouvelles infrastructures dont des logements. Le parking, inauguré le 19 septembre 2013 a été construit, dans le village de Kikparé, à l’entrée de la ville de Parakou par l’Agence d’Exécution des Travaux d’Intérêt Public (AGETIP), en partenariat public/privé avec la ville de Parakou. Pendant environ 3 ans, l’AGETIP avait le contrôle de la gestion du Parking avant que les nouvelles autorités de la Ville décident d’évaluer le partenariat suite à des réticences exprimées par des transporteurs qui n’entendaient pas payer certains frais dont notamment le paiement des droits de transit pour les camions vides. La construction du parking gros porteur de Parakou avait coûté environ 3 milliards de francs CFA (un peu moins de 4 millions 600 mille euros) financé par la Banque Sahélo-Saharienne pour l’Investissement et le Commerce (BSIC). Le transport est l’une des activités économiques les plus porteuses de la ville de Parakou. Les gros porteurs en l’occurrence assurent le transport des marchandises telles que le coton, les matériaux de construction, les produits manufacturés, le cheptel. Malgré la présence du chemin de fer, au ralenti aujourd’hui, les camions gros porteurs assurent l’essentiel des liaisons entre le port de Cotonou et les autres localités du Bénin, de même qu’avec les pays de l’hinterland.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :