Education: L’évaluation intellectuelle des Enseignants Boycottée au Bénin

Parakou, Pèrèrè, Kalalé, Nikki, Banikoara, Malanville, Gogounou, Lokossa, Abomey, klouékanmè, Bohicon, Savè, Ouidah, CEG Gbégamey, Dassa et autres localités du Bénin ont vécu ce samedi 12 Janvier 2019 le boycott de l’évaluation intellectuelle des enseignants du secondaire organisée par le Ministère de l’Enseignement Secondaire, de la Formation Technique et Professionnelle. Reçu le jeudi 11 Janvier 2019 à la Télévision Nationale le Ministre Mahougnon KAKPO a donné les vrais raisons de cette évaluation. « On doit procéder à cette évaluation pour mieux identifier les besoins de ce sous-secteur. Il y a effectivement certaines informations disponibles mais qui sont insuffisantes. L’évaluation intellectuelle accompagnée d’un diagnostic physique devrait permettre d’avoir des informations assez claires pouvant lui permettre d’avoir un plan d’investissement et de recrutement fiable » a déclaré le ministre de l’enseignement secondaire et de la formation technique et professionnelle, Mahougnon Kakpo. Suivons les explications du Ministre et les raisons du boycott évoquées par les syndicalistes de l’enseignement secondaire. Un reportage de Patrick Lafia FICO

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *