Musique : Yaya Yaovi sort le clip « Adjaka » contre la corruption

Arracher à la veuve, la dernière marmite. Arracher à l’orphelin son dernier ballon. Arracher aux plus pauvres, leur dernier centime. Tout ça sous le couvert de la loi ! Mais qui fait ça ! Les souris, “Adjaka” en langue fon du Sud Bénin. C’est bien le titre choisi par Yaya Yaovi pour son nouveau clip (video ici) officiel sorti jeudi 18 avril 2019.

Par Gaston Yamaro.

La justice corrompue, les pouvoirs publics qui abusent de leur position, habillés en tenues cousues d’exactions, de représailles. Dans ce clip, le réalisateur leur fait porter un masque de tête de souris. Pourtant on les distingue bien par les grosses voitures qu’ils roulent, par leur costume cher importé, et même par la tenue qui pointe directement le doigt sur la justice et les forces de l’ordre, corrompus, sans cœur et sans éthique.

Sur son rythme Reggae Roots qui avait déjà conquis les goûts les plus exigeants du monde, Yaya Yaovi pose une voix qui gronde. À la fois pour un coup de gueule prêté aux plus faibles de notre société, un cri de douleur pour les plus opprimés, et surtout un cri de harangue pour appeler à l’action. Le texte lui-même est frontal ! On peut distinctement y entendre “voleurs” “bandits” associés aux corps de fonctionnaires nommément cités. Yaya Yaovi reste encore fermement optimiste que le micro, la guitare et la musique tout court, sont en mesure de vaincre l’argent “sale” et même les réseaux armés déguisés en force publique et s’adossant à la loi et les textes, pour faire les dernières poches aux citoyens qui ne demandent qu’un meilleur quotidien. Un clip à voir absolument.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :