Projets ACCESS: Les Animateurs de Développement des Communautés ADC face au Ministre Alassane Seïdou

Les animateurs de développement des communautés ADC du projet ACCESS ont été présentés aux autorités du ministère de la Décentralisation et de la Gouvernance Locale. C’était à l’occasion de la journée d’orientation et de cadrage organisée à leur endroit à Cotonou le mardi 24 Septembre 2019.

Le secrétaire Exécutif du projet a dans son propos mis un accent particulier sur le rôle ADC.                                                                   Germain OUIN-OURO: « Vue la démarche spécifique qui caractérise le dit projet, il y a des acteurs clés parmi lesquels ont dénombrent les Animateurs de Développement des Communautés qui sont les cadres sortis de l’Université ayant les expériences de terrains qui sont recrutés en appuie à la mise en œuvre du projet ACCESS aux communes notamment dans la démarche nécessaire. C’est donc les acteurs clés qui accompagnent et qui eux même sont au centre du développement qu’ils viennent apporter leur expertise en matière d’animation d’encadrement et de mobilisation sociale. On les appels les animateurs de développement des communautés. Nous présentons donc monsieur le ministre 77 membres au total soi 29% de femmes donc c’est eux qui seront évalués sur le terrain »

A sa suite, le représentant de la banque mondiale a rappelé l’importance que l’institution financière accorde au projet ACCESS.              Martin MONGAN a ensuite invité les animateurs de développement des communautés à faire preuve de professionnalisme.  » Le projet ACCESS est un très grand projet. Dans le portefeuille de la banque mondiale au Bénin peut être sans vouloir trahit nos confidence c’était l’un des projets les plus importants de part sa portée mais aussi son approche qui est assez originale et dans tout ce dispositif vous les ADC vous avez un rôle très très important d’où la présence de tout le monde y compris la présence du ministre. La première des choses c’est qu’il y a déjà eu une expérience avec les ADC, donc certains parmi vous ici étais déjà dans le corps maintenant on veut plus de professionnalisme. Mais il n’y a que votre cahier de charge qui porte de nouveaux éléments tels que la sauvegarde environnementale et sociale. On veut aussi animée notre mécanisme de gestion des plaintes. »
Le ministre de la Décentralisation et de la Gouvernance Locale est revenue sur les avantages de l’approchent DDC, Développement Conduit par les Communautés dans la mise en oeuvre des projets PSDCC et ACCESS.                                                                                           Alassane SEIDOU :« Madame et Monsieur les ADC, je veux faire savoir que le projet ACCESS a été précédé par un autre projet notamment le projet PSDCC. A travers ce projet, la banque mondiale a investie environs 40 milliards. Mais la spécificité de ce projet c’est l’approche DCC , le Développement Conduit par les Communautés. C’est une approches qui a des avantages qui sont incontestables. le premier avantage c’est que cette approche permet d’avoir des ouvrages de qualité et à moindre coût. C’est une approche qui de ce faite permet l’appropriation par les populations et c’est cela qui es fondamentale. Il ne sert à rien de construire une école à une communauté si la communauté ne peut pas s’approprier l’école parce-que c’est facile de construire mais comment entretenir. C’est une approche qui permet aussi de lutter contre la pauvreté parce que toutes les ressources sont dépensés sur place. Cela permet une meilleure distribution aussi des ressources financières dans la localité. C’est autant d’avantages qui font que cette approche est une approche qu’on ne peut que développer. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :