Sandiro, l’hôpital qui se débrouille un peu trop

Le centre de santé de Sandiro dans la commune de Pèrèrè est dans un isolement total. Pas de moyens de communication efficaces. Absence de couverture téléphonique, routes impraticables. Le Naïra, la monnaie nigériane est la plus utilisée. L’infirmier, chef poste et ses collaborateurs vivent également d’autres difficultés et essayent de trouver des solutions dans ce centre isolé et frontalier du Nigéria. sandiro est un village situé à 50 kilomètres de Pèrèrè, chef lieu de la commune et à environ 80 kilomètres de Parakou, chef lieu du département. David DEGLA, chef poste du centre de santé de Sandiro est au micro de Soulémane GBASSIDE

David DEGLA, chef poste du centre de santé de Sandiro au micro de Soulémane GBASSIDE

One thought on “Sandiro, l’hôpital qui se débrouille un peu trop”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *