Certaines populations autochtones de la ville de Parakou ne connaîtront jamais le lotissement

Certains quartiers autochtone de la ville de Parakou n’ont pas connu de lotissement. Les populations y vivent sans aménagement en plein cœur de la ville de Parakou.

A l’occasion de la journée internationale de la population célébrée tous les 09 Août, Nadine OGBANKOTAN (Stagiaire) est allée s’enquérir des raisons de ce phénomène à la Mairie de Parakou.

Yarakinnin, Yéboubéri, Kabasira, Bakin-koura sont entre autres quartiers autochtones de Parakou qui ne sont pas lotis. Un phénomène qui s’explique par les problèmes sociaux et l’assainissement selon Mickaïla SIDI MAMA CHABI, Directeur du Foncier et de l’Environnement  (DFE) à la Mairie de Parakou.

“De gens en gens , de collectivités en collectivités, de voisinage en voisinage, ils se sont regroupés et du coup à un moment donné, lorsque la ville avait commencée par s’étendre il fallait passer à un certains nombres de problèmes qui se posaient. Les problèmes liés d’abord à la voirie, à l’assainissement, à la santé et des problèmes sociaux. Donc il fallait penser à l’aménagement de cette ville là ; et du coup c’était indispensable de pouvoir faire une désignation. Il y a eu également des litiges qui naissaient et du coup Parakou est un noyau qui n’a pas connu de lotissement”.

À défaut d’un lotissement proprement dit, ces quartiers peuvent bénéficier d’un réaménagement à en croire Mickaïla SIDI MAMA CHABI.

” Le lotissement de ces quartiers je crois que tels que disposés peuvent nécessiter un réaménagement pas un lotissement en temps que telle. Mais c’est que avec l’évolution de la ville de Parakou à moins que ceux qui sont aux affaires décident de restaurer ces quartiers là, ou bien d’essayer d’en faire d’autres destinations on pourra peut être penser autrement.”

Mickaïla SIDI MAMA CHABI, Directeur du Foncier et de l’Environnement de la Mairie de Parakou.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :