Certains parents d’élèves de Parakou n’approuvent pas l’interdiction de la chicotte à l’école

Frapper un apprenant à l’école, est diversement apprécié par les parents d’élèves. Certains parents n’approuvent pas la décision de supprimer le châtiment corporel en milieu scolaire.

“D’une part c’est bon d’autres part c’est pas bon; parce que sans la chicotte là ça ne rentre pas, encadré ça d’une autre manière là ce serait encore bon”. “Moi je suis d’accord qu’on frappe l’enfant à l’école si l’enfant n’a pas appris ces leçons, ou bien il viens en retard, c’est pour son bien. Chicotte est bon pour les enfants d’aujourd’hui”.

Pour le Président de l’Association des Parents d’Elève du CEG Guèma de Parakou, les enseignants doivent finir avec cette pratique et  approuve par la même occasion la décision du ministre. François HOUNGNIBO.

“Le gouvernement à bien réfléchi en prenant cette décision parce que les enseignants aujourd’hui, la plupart d’eux exagèrent et pour faire bannir ce système, il faut que le gouvernement prenne ses responsabilités sinon je partage l’avis du gouvernement. Nous les parents d’élèves, nous allons prendre les dispositions pour bien éduquer nos enfants à la maison, cet avis doit être partagé pour le respect de cette mesure. Vaut mieux interdire ça pour éviter qu’on dise après que c’est nous parents d’élèves. C’est une question d’éducation de base, c’est ça qui fait le problème”.

Pour le Ministre de l’Enseignement Secondaire, de la Formation Technique et Professionnelle, le châtiment corporel et l’enseignement ne font pas bon ménage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :