Covid 19: Récit d’un confinement difficile avec une béninoise au Burkina Faso

Une apprenante béninoise en infirmerie traverse difficilement cette période d’épidémie de Coronavirus à Ouagadougou au Burkina Faso. Présentement confinée dans le quartier périphérique de Koudjiéri à Ouagadougou, elle est gagnée par le stress et la peur face à la propagation du coronavirus au Burkina Faso.

Elle n’arrive plus à supporter les conséquences des mesures préventives contre le coronavirus. Dans une interview de Deeman Radio FM, la jeune étudiante demande à rentrer dans son pays suite aux promesses non tenues des diplomates béninois à Ouagadougou.

“Moi je suis actuellement dans un quartier qu’on appelle Koujiéri de Ouagadougou. Il n’y a pas la paix au Burkina, on est entrain de souffrir. s’acheter quelques choses au dehors, c’est devenu très chère. L’huile qu’on vendait à 700 F CFA, aujourd’hui c’est devenu 1500 F. Et plus, les autorités béninoises nous ont promis qu’elles vont nous aider par des savons, des bavettes mais jusqu’à présent rien n’a été fait. Donc c’est l’argent que nos parents envoient pour notre restauration qu’on prend encore pour acheter les savons et bavettes pour nous protéger. Vraiment la vie au Burkina, ce n’est pas la joie. Dans le village là où moi je suis, les boutiques sont fermées et tout est devenu chère pour nous les apprenants béninois. Nous demandons aux parents de prier pour nous qui sommes au Burkina face au coronavirus. Actuellement on entend que le Burkina est à 229 cas dont 9 morts. Mais le gouvernement a pris des mesures telles que le lavage des mains à l’eau et au savon, l’utilisation des liquides hydroalcooliques, éviter de se saluer, éviter les regroupements. Dans le village un peu partout, il n’y a même pas de l’eau potable pour boire. C’est des puits que nous utilisons. Et à partir de 19 Heures personne ne sort c’est le couvre feu qui commence. Si les autorités béninoises peuvent nous aider à rentrer au pays, ça nous ferait beaucoup plaisir. “

Une interview réalisée par Souleymane GBASSIDE ( Rédacteur en Chef)

2 thoughts on “Covid 19: Récit d’un confinement difficile avec une béninoise au Burkina Faso

  1. Salut chers amis!
    Moi je suis actuellement au Burkina et je viens vous assurez que la situation n’est pas aussi compliquée que ça. C’est vrai que le confinement est dure quand on est loin de sa famille mais on ne va pas laisser les études pour ça !
    Qu’est-ce que le gouvernement Béninois peut faire pour nous avec la crise actuelle ? Juste procéder à un recensement et penser à une politique d’évacuations au cas où ça dégénère. Parce qu’étant au Burkina il faut s’attendre à tout.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :