Covid-19 : Les Bus de Transport en commun au repos à Parakou pour respect du cordon sanitaire

La mise en vigueur du cordon sanitaire a paralysé les activités du transport en commun à Parakou. La suspension des voyages au niveau des stations de bus a changé le quotidien des usagers de l’autogare du quartier Albarika. Vendeuses de nourriture et chauffeurs de taxi parlent des changements occasionnés dans ce reportage de Abdou Baki MAMA ZAKARY.

Un espace désert, avec des tables et tabourets superposés, quatre bus Baobab bien garés dans un enclos bien fermé sans aucune présence humaine. C’est bien le visage que présente le parc autobus de l’autogare CNCB d’Albarika ce mardi 31 mars 2020. Depuis le lundi, ce parc CNCB, est complètement vide avec à la clé, aucun voyage au niveau des bus, comme le témoigne le Virgile de l’entrée Est dudit parc.

 « Ce ne sont pas seulement les bus, les vendeuses sont aussi consternées »

Même si cette mesure vise à éviter la propagation du coronavirus, c’est un manque à gagner pour les vendeuses qui s’en désolent.

« Nous vendons, même si ce n’est pas à notre attente » ; « On ne peut rien parce que c’est le temps. Peut-être que si ce temps passe ça peut aller. Sinon, il n’y a pas le marché en raison de l’absence des passagers » ; « Ça ne va pas, depuis hier, on ne vend pas. Les passagers ne viennent pas. »

Selon certains conducteurs de taxi occupant le même parc, la suspension des voyages au niveau des bus de transport en commun impact négativement leurs activités. « C’est les bus qui amènent   les passagers et, parfois, nous on les prend. Nous, nous faisons Parakou-Malanville. »; « Effectivement, c’est venu et c’est devenu une crise pour nous-même. On est là depuis le matin croyant que ça irait, mais c’est le contraire »

D’autres par contre s’en réjouissent et souhaitent voir le délai de suspension des voyages prolonger.

« L’absence de bus maintenant nous avantage, nous les chauffeurs de taxi. Car leur présence nous empêchait de trouver de clients. Si ça ne tient qu’à moi, qu’on suspende les bus pour un mois »

Même si les avis des usagers sont controversés, le cordon sanitaire pour éviter la propagation du coronavirus va durer deux semaines.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :