Le parlement de la CEDEAO exige la réouverture des frontières.

A l’ouverture des travaux de la session budgétaire de la CEDEAO, les parlementaires de l’institution ont exigé la réouverture des frontières entre le Bénin et le Nigeria et le Niger et le Nigeria.

Par Sanni KORA BAGUIRI

Le parlement de la communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest a sommé le Nigeria d’ouvrir de nouveau ses frontières avec le Bénin et le Niger. Cette décision a été prise à Monrovia au Liberia en marge des travaux de la 2e la session budgétaire du parlement de la CEDEAO. Selon les parlementaires de l’institution sous-régionale, cette fermeture des frontières entre pays membres de la CEDEAO viole les textes et entrave la libre circulation des personnes et des biens. Pour David GBAHOUNGBA, le président de la commission commerce, douane et libre circulation de la CEDEAO « Tout les 115 députés communautaires présents sont l’unanimité. Ils ont demandé à ce que le Nigéria respecte les textes communautaires qu’il a ratifié lui-même et nous avons chargé le président de la République du Liberia de voir avec son homologue du Nigeria et de leur porter notre désapprobation afin que ces frontières soient rouvertes sans conditions ». Pour rappel, cela fait plus d’un mois que les frontières terrestres sont restées fermées entre le Bénin et le Nigeria.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :