Les Syndicalistes sont contre la pression qui s’observe pour la Vaccination contre la Covid-19 au Bénin.

La méthode contraignante de vaccination contre le COVD-19 au Bénin est une atteinte aux droits de l’homme, attentatoire aux droits de la personne humaine. C’est l’appréciation de Noël CHADARÉ secrétaire général de la confédération des organisations syndicales indépendant COSI – Bénin.
La confédération des organisations syndicales indépendantes COSI – Bénin condamne et proteste veillement contre la vaccination contraignant de la COVI-19 au Bénin. Le secrétaire général de la COSI estime que le pouvoir public doivent continuer de sensibiliser et mettre en confiance les populations sur la vaccination contre le COVID-19. Noël CHADARÉ, joint au téléphone par soulémane GBASSIDE. << en tant que travailleur et défenseur des droits de travailleur, ce que je peux dire à ce sujet c’est que il faut simplement sensibiliser, il faut exhorter, il faut encourager les gens à aller se vacciner et non à les menacer à les intimider, parce que l’intimidation ne passera pas, alors que la sensibilisation pourrait passer mieux que ces intimidations et ces menaces qui sont agitées par les responsables de l’administration publique et aussi par les gens de secteur privé. Parce que le droit du travail ne permet pas, c’est une atteinte de droit de l’homme attentatoire aux droits de personnes humaines. On ne fait pas le bonheur de quelqu’un contre sont gré.  Moi je me suis vacciné, moi même personne me m’y est contraint.  J’ai analysé et je suis allée, j’ai concentré les gens autour de moi et d’autre qui on accepte aller et actuellement à COSI-Bénin ou je suis secrétaire général, tous le personnel qui est là il y a une seule personne qui a accepté aller en sensibilisation. Mais dire qu’on va sanctioner. Ce n’est pas la bonne méthode. les gens qui ont dit ça se sont très mal inspirés. Le pouvoir ne doit pas intimider vu le contexte actuel, quand je dis contexte, je parle des informations qui circulent sur les réseaux sociaux dans les forums qui vous font peur. Les gens quand ils écoutent tout ça ils ont peur ils n’en font pas confiance et donc il faut nécessairement créer une confiance quand on ajoute à ça pour les gens de signer un formulaire ou ce lui qui a créé le vaccin se désengage et ceux qui vous mettez le vaccin aussi se désengage avec tout celà l’un mise dans l’autre ce qu’on disent sur les forum les gens non pas confiance ils ont pas rassuré. Donc le pouvoir les chefs d’entreprise, les chefs de société, les maires et autres qui sont en train de forcer, les gens doivent d’abord sensibiliser, encourager donner l’exemple eux même et rassurer. Quand les gens se sentent rassuré ils iront eux même. Mais éviter d’intimiter la COSI-Bénin est contre l’intimidation et condamne et proteste  contre ces méthode qui reviennent d’un autre âge parce qu’il ne respecte pas les droits des travailleurs >>. Noël CHADARÉ, secrétaire générale de la confédération des organisations syndicales indépendantes COSI-Bénin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :