Covid-19 : Un masque pour deux personnes, certains citoyens le font pour éviter la répression de la Police

Lutte contre la propagation du coronavirus, le port de masque est désormais une réalité à Parakou. Pour éviter d’être réprimé, un masque est parfois utilisé à deux. Ce qui fait appel à un problème d’hygiène et un risque de contamination.

Taïrou SARE :

Il est fréquent de constater à Parakou des amis et même des parents se passer les masques pour éviter d’être réprimé par la Police Républicaine. Un comportement qui peut faciliter la propagation du coronavirus nous a confié Catherine N’DA TIDO responsable hygiène et assainissement de base du Borgou à la Direction Départementale de la Santé (DDS).
« Le premier qui a porté le masque, s’il était malade, s’il avait le coronavirus et qu’il n’est pas encore déclaré positif, il pourra laisser le virus sur la bavette. Ainsi, celui qui va le reporter en deuxième position va non seulement penser qu’il se protège mais se contamine à travers le virus que l’autre a laissé. Parce que le virus fait plusieurs heures voir des jours en vie dans ce masque. La propagation du virus va être vraiment rapide et il faut éviter ça au maximum. Eviter de nous échanger les masques. Même avec ses propres enfants, ce n’est pas du tout permis. »                        Un masque est efficace lorsqu’il est individuel, et chaque individu doit avoir au moins trois (03) masques à utiliser par jour. Catherine N’DA TIDO.
« Concernant les masques artisanaux, nous devons en avoir plusieurs parce que dans la journée, il faut en changer au moins deux (02) ou trois (03). Un masque lorsqu’il est porté au bout de 4 heures de temps, il doit être renouvelé. Donc chaque individu doit avoir au moins quatre (04) masques pour pouvoir changer dans la journée. Une fois que vous l’avez changé, il faut le tremper, le laver correctement avec du savon et le stérilisé dans de l’eau chaude ou bien dans de l’eau de javel, sécher au soleil avant de le reporter le lendemain. »
Même nouvellement acheté, il est conseillé de désinfecter les masques avant de les utiliser. Catherine N’DATIDO responsable hygiène assainissement de base du Borgou à la Direction Départementale de la Santé confirme.
« On constate que sur la voie, une fois qu’ils achètent le masque, là où ils ont acheté le masque il le porte en même temps. Alors que peut-être d’autres personnes l’ont essayé. Il y en a qui essaye plusieurs, trois (03), quatre (04), cinq (05) avant de pouvoir choisit celui qui lui convient. Il vaut mieux, si vous achetez un masque que vous rentrez chez vous pour le laver correctement avant de pouvoir le porter. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :