Depuis trois mois, les populations du quartier Ganou (Parakou) dorment avec les ordures ménagères

Des ordures en sachets et des vieux ustensiles remplies de déchets attirent des mouches qui ne cessent de bourdonner. C’est ce que notre équipe de reportage est allée constater ce mardi 13 Octobre 2020 à la devanture de plusieurs concessions du quartier Ganou dans le troisième arrondissement de Parakou. La raison évoquée par certaines femmes du quartier, est l’arrêt des travaux des structures de pré collecte des ordures.

“Depuis plus de deux à trois mois hein, ils ne viennent plus et on ne sait pas pourquoi. On est abonné et on leur envoie de l’argent par mobile money pour pourvoir payer”. “Lorsqu’ils avaient commencé ils venaient deux fois par semaines et à un moment donné, c’est deux fois par mois. Mais dans les deux jours on ne les voit plus, on ne sait pas qu’est ce qui se passe”. “On a demandé et ils nous on dit que là où ils versent les tas d’ordures est déjà rempli.”

Les structures de pré collecte des ordures confirment l’arrêt de leurs activités pour la simple raison qu’il n’y a plus d’espace pour accueillir les ordures pré collectées. Marcel DOSSOU, percepteur de l’ONG Génie environnement explique.

“On n’a plus où aller verser. La Mairie a tout bloqué. Nous même on cherche des endroits dans des bas fonds et même des fosses remarquées dans certaines rues pour aller déverser les ordures. Et les populations se sont révoltées contre nous. On est obligés de garer nos motos. Mais le délégué du quartier nous a indiqué un endroit privé pour aller déverser les ordures et on va commencer”.

La Mairie de Parakou dit ne pas comprendre l’attitude des structures de pré collecte des ordures du quartier. Pour le responsable de la Direction du Foncier et de l’Environnement de la Mairie de Parakou, les responsables d’ONG concernées seront interpellés pour les amener à respecter leurs engagements. Chabi Mikaïla SIDI MAMA, rassure.

“Aucune ONG ne pourra dire que c’est par absence d’un point de regroupement que l’activité a été interrompue. C’est vrai, il y a une insuffisance points mais chaque zone est quant même outillée d’un point aménagé pour le regroupement des ordures. Et c’est les sociétés de collectes qui vont débarrasser ces points de regroupement des ordures pré collectées au niveau des ménages. Donc aucune ONG ne pourra pas aujourd’hui nous dire que c’est parce qu’il n’y a pas un point de regroupement que l’activité est interrompue.” 

Dans la soirée du mardi 13 octobre 2020, le Maire Inoussa CHABI ZIME a effectué une descente pour implanter des plaques interdisant le rejet des ordures dans certains lieux publics de la ville de Parakou. La première autorité menace les contrevenant à des sanctions.

“C’est un signal fort. ça veut dire ce qui voit cette plaque et qui continue par jeter les ordures doit s’attendre à la répression”.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :