Drame de Woria : Un an après, quel changement ?

05 août 2020 – 05 août 2021; cela fait un an jeudi dernier que l’héroïne Sakina Harouna a sauvé des vies sur le fleuve Okpara. Cet acte de bravoure a changé le quotidien de cette dame et sa famille.

Abdou baki MAMA ZAKARI s’y est rendu, voici son reportage.

La vie de l’héroïne Sakina Harouna a changé après son acte de sauvetage de 05 personnes naufragées à Woria sur le fleuve Okpara dans la commune de Tchaourou le 05 août 2020.Une boutique de vente de divers, une parcelle, des bœufs et de nombreuses distinctions sont à l’actif de cette brave jeune femme qui témoigne

<<les gens m’ont beaucoup aidé et ma vie a changé depuis l’année dernière. J’en ai beaucoup bénéficié de ce don. Ma famille aussi, et même mon mari. Notre cadre de vie a changé. Avant je ne faisais rien comme métier, mais maintenant j’ai une boutique, une parcelle et des bœufs . Je me nourris moi même, mais je me souviens de l’événement depuis l’année passée par ce que j’en ai tiré un grand profit ainsi que ma famille. Il y a certains membres de ma famille que je ne connaissais pas. Mais grâce à ça, je les reconnais maintenant et eux même me connaissent. Toujours ce n’est que des visites dans ma maison pour résoudre les difficultés et je leurs apporte mon aide car c’est Dieu qui m’a donné aussi. Avant ont étaient au Niger avec mon mari, je suis tombé malade et je suis venu chez mes parents pour me soigner. Mon mari était là-bas, mais après les différents don que j’ai reçu, il m’a rejoint. Avant c’est mon mari qui m’habillait, me soignait en cas de maladie parfois difficilement. Mais aujourd’hui je le fais moi même, ma vie a beaucoup changé. Maintenant nous réglons facilement certains problèmes qui nous paraissaient difficiles>>. Houla Moussa le mari de Sakina Harouna renchérit. <<depuis ce don, notre vie à vraiment changé. Nous résolvons nous même à plusieurs difficultés>>. En dehors du changement apporté au quotidien de Sakina et de sa famille, Woria a bénéficié d’une pirogue et des gilets de sauvetage pour la traversée du fleuve, Orou Goura Orou Sika est le Chef du village Woria. <<L’acte de sauvetage causé par Sakina a changé beaucoup de choses dans ce village. Nous avons obtenu une pirogue toute neuve et des gilets de sauvetage. Donc ,au cas où il y a chavirement  les passagers ne vont pas se noyer, ainsi ils seront vite réperchés. Premièrement nous avons reçu 40 gilets de sauvetages, secondo 25 et tous dernièrement encore 25″.

Djibrila Harouna père de Sakina. “Après tout ce que Sakina a reçu de son acte de bravoure causé il y a un an, on remerci Dieu . Ces dons nous ont beaucoup aidé, c’était un casse-tête pour moi pour avoir un mouton de Tabaski, mais grâce à elle j’ai eu un mouton, un sac de riz et d’huile. Je remercie vraiment Dieu pour cette aide qu’elle m’a porté”.

Le Chef du village reviens sur les promesses non encore tenue par les autorités.

“En ce qui concerne les promesses, il y a le  bitumage de la voie Tchatchou-Woria et aussi pour éviter les cas de noyade chaque année. On demande l’indulgence du gouvernement pour la réalisation d’un pont. Ces mêmes autorités nous ont promis l’électrification de Woria. Pour ça, une superficie d’un hectare est dégagé de commun un accord avec mes administrés, cette réserve a été visité et on entend la suite>>.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :