Installation des nouveau Maires au Bénin : Pas de Recrutement et de nomination jusqu’à nouvel ordre.

Les nouveaux maires sont interdits de toute opération de recrutement et de nomination dans les communes dont ils sont à la charge. Le ministre de la décentralisation et de la gouvernance locale Alassane Seydou l’a fait savoir dans un arrêté qui renseigne de ce que les préfets doivent veiller sur le respect strict de cette décision.
Pour le secrétaire général de Social Watch Bénin, cette décision consiste à réglementer certains dérapages financiers constaté aux niveaux des élus sortants. Rigobert OROU GANNI.
‘’Le ministère des finances et de l’économie a constaté que certaines administrations ont commencé par mener des dépenses alors que ces élus ne sont plus élus ou ne sont plus reconduits. Ce qui est contraire à la bonne gouvernance. Lorsque tu es en fin de mandat et que tu connais déjà ton successeur, aucun acte ne devraient plus être pris par toi. Donc il y avait des conseillers qui continuaient par prendre des actes. D’abord le ministre avait essayé d’envoyer ce message à tous les trésoriers communaux par arrêté. Maintenant, le ministre de la décentralisation, lui, il a envoyé ce courrier au préfet afin que les préfets puissent vérifier effectivement si ces informations sont suivies. A première vue, on pourrait se demander ce que le ministère de la décentralisation vient chercher dans les finances. Mais il faut dire qu’ici le ministre de la décentralisation s’est adressé au préfet or il y avait déjà eu une première note qui n’est pas apparu sur les réseaux sociaux, qui n’est pas apparue au public mais qui s’est adressé directement aux trésoriers
La non précision sur le délai que va durer cette situation risque de freiner les activités. Ce qui selon Rigobert OROU GANNI est une entorse au processus de décentralisation de notre pays.
La lettre a été signé le 04 juin mais on ne sait quand est-ce que ça prend fin. Il est question de savoir à qui s’adresse réellement cette lettre. On constate d’abord que cela s’adresse aux anciens maires, c’est-à-dire aux anciens finissants. Comme l’installation est en cours, nous pensons que le gouvernement à travers le ministre des finances et de l’économie et le ministre de la décentralisation prendront d’autres actes pour autoriser les nouveaux qui viennent d’être installé à obtenir les plein pouvoirs pour gérer la commune. En l’état des choses nous avons élus des maires et si ces maires n’ont pas le droit d’exercer leur plein droit, cela voudra dire que nous sommes redevenus comme des sous-préfectures. La décentralisation n’a donc plus sa raison d’être a laissé entendre Rigobert OROU GANNI, Secrétaire général de Social Watch Bénin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :