Les Aspirants ont repris le chemin des collèges à Parakou avec l’ambition de donner le meilleur d’eux même

Après les nombreuses contestations suite à la décision du gouvernement de la mesure des 30heures de cours et de la bivalence des matières, les enseignants aspirants des établissements publics d’enseignement secondaire, ont enfin accepté de retourner dans les salles de classes. Au CEG Guèma de Parakou, le censeur principal confirme cette bonne nouvelle. Kossi Victor ADJAOKE

” Tout le monde est pratiquement à son lieu de travail, puisque le gouvernement dit de leur donner des heures entre 24 à 30heures. Donc nous sommes en train de faire un recadrage pour retirer une classe à certains, deux à d’autres, puisque ceux qui étaient là étaient dans la base des données. On ne va pas leur reprendre leurs classes, ils vont continuer de travailler “.

Dans le rang des enseignants aspirants, c’est avec joie qu’ils reprennent la craie. Quelques uns témoignent

” Les cours sont effectifs ce matin, je crois qu’à 95%, les aspirants ont repris. Ce lundi matin déjà, je crois que c’est avec satisfaction que chacun prend son nouveau emploi de temps, d’autres ont donné les programmes.” “Nous sommes revenus, on est là à 200%, ont va donner le meilleur de nous Mêmes “.

Confiant le censeur du CEG Guèma appelle ses collègues aspirants à la patience et au courage. Kossi Victor ADJAOKE

De 30heures, on est revenu à 24h. Je crois que c’est pas tuant. Tout ce que nous leur demandons c’est de prendre le travail à bras le corps.  Ce sont leurs enfants, ils ont besoin de vous, il faut donner le meilleur de vous-même, à cœur vaillant rien n’est impossible hein”.

Rappelons que cette reprise normale des, fait suite aux négociations entre les responsables syndicaux et le gouvernement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :