restructurer le commerce et l’agriculture à N’Dali; telle est l’idée émise par le président de la commission des affaires économiques et foncières de la commune

La commission des affaires économiques et financières de la commune de N’dali a présenté son rapport d’activité au conseil communal. C’est à l’occasion de la 3eme session ordinaire du conseil que le président de la commission a rendu compte à ses collègues des difficultés recensées au niveau des secteurs d’activités et les solutions envisagées. Nassirou LAWANI,  ” Parmi ceux qu’on a rencontré, il y a les agriculteurs, les commerçants et les artisans. Donc chacun est allé de son côté et si je prends par exemple les agriculteurs, il y a les problèmes fonciers qui se posent, vous avez un terrain que tu occupe depuis des années et du jour au lendemain, quelqu’un vient dire que c’était son aïeux qui est là, sa pose des problèmes et aujourd’hui des paysans ne sont plus en sécurité sur le terrain. Donc quand on voit les commerçants ils disent que les impositions sont trop lourdes pour eux, impôt ne sais pas que tu vend ou pas, si l’année finie, ça vient et c’est haut et on arrive vraiment pas à payer. Par exemple les transporteurs, la mairie a interdit que les transporteurs stationnent à N’dali. Voilà qu’il y a des marchandises à prendre à N’dali, donc il y a plein pleins de difficultés que ces acteurs ont énuméré. Donc nos commerçants nous ont reçu ils ont parlé de problème de place, la chèreté des boutiques, des infrastructures qu’ont les offre”.

À ces problèmes évoqués, le président de la commission des affaires économiques et financières de la commune de N’dali envisage des solutions concertées.

” Si je prends par exemple, le cas des agriculteurs, nous allons essayer d’aller vers la sécurisation des terres. On va les former.  Un projet de construction de centres de formation mécanisé, ça veut dire que nous allons améliorer la technique culturale à N’dali, les gens vont passer des outils rudimentaires aux outils modernes, pour avoir un impact sur le rendement agricole. Nous on fera en sorte qu’ils gagneront et la mairie aussi va trouver ce qu’elle va trouver pour toujours le bien être de sa population. Après cette étape, il y a comment faire pour que la prospérité des activités économiques puisse impacter notre assiette fiscale communale. Donc si nous nous battons pour que des activités se développent, pour que tout le monde puisse travailler dans les meilleurs conditions en retour c’est pour pouvoir contribuer au développement, donc on en train de mettre une stratégie de mobilisation et de sécurisation des ressources propres et c’est ensemble avec eux ont s’est donné l’approche participative. Un certain nombre de secteurs d’activités qu’on a ciblé, ils sont venu on a discuté, on s’est entendu ; on a dit tout ça nous allons étudier pour voir ce qui peut avoir des arrangements de manière à ce que tout le monde gagne”. a expliqué  Nassirou LAWANI, Président de la commission des affaires économiques et financières de la commune de N’dali.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :